Année 1938

Jean de La Fontaine (1621 - 1695)

Poste 1938 23a22a22a1402301767  Jean de La Fontaine, né le 8 Juillet 1621 à Château-Thierry et mort le 13 avril 1695 à Paris, est un poète français d'une grande renommée principalement pour ses fables et dans une moindre mesure ses contes licencieux.

On lui doit également des poèmes diverses,  des pièces de théatre et des livrets d'opéra qui confirme son ambition de moraliste.

Proche de Nicolas Fouquet, Jean de La Fontaine reste à l'écart de la cour royal mais fréquente les salons comme celui de Madame de La Sablière malgré des oppositions il est reçu à l'Académie Française en 1684.

C'est en effet en s'inspirant des fabulistes de l'Antiquité Gréco-latine et en particulier d’Ésope qui l'écrit des Fables qui en font sa renommée. Le premier recueil qui correspond au Livre I à VI des éditions actuelles est publiée en 1668, le deuxième Livre VII à XI en 1678 et le dernier Livre XII actuel est datée de 1694.

Quelques phrases devenues des proverbes :

"Tout flatteur vit au dépend de celui qui l'écoute" (Le Corbeau et le Renard)

" La raison du plus fort est toujours le meilleur" (Le Loup et l'Agneau)

"Si ce n'est toi, c'est donc ton frère" (Le Loup et l'Agneau)

"Plutôt s'ouvrir que mourir, c'est la devise des hommes" (La Mort et le Bûcheron)

"Gardes toi t'en que tu vivras, de juger les gens sur la mine (Le Cochet, Le Chat et le Souriceau)

" Je plie, et ne rompt pas " (Le Chêne et le Roseau)

"Il faut autant qu'on peut obliger tout le monde, on a souvent besoin d'un plus petit que soit (Le Lion et le Rat)

"Patience et longueur de temps, font plus que force ni que rage (Le Lion et le Rat)

"Ils sont trop verts, dit-il, et bons pour des goujats "Le Renard et les Raisins)Poste 1995 42a22a22a1407304296

"La Méfiance est mère de sûreté" (Le Chat et un vieux Rat)

"Petit poisson deviendra grand" (Le Petit Poisson et le Pêcheur)

"Le travail est un trésor" (Le Laboureur et ses Enfants)

"Rien ne sert de courir, il faut partir à point" (Le Lièvre et la Tortue)